Les 7 piliers fondamentaux pour la préservation de la santé

Prévention | 0 commentaires

La Médecine Chinoise est une médecine basée sur la préservation de la santé. Dans ce but, 7 principes ont été définis pour respecter l’équilibre de notre corps et ainsi garder la santé.

Ces méthodes ont largement été éprouvées au travers des siècles et sont naturellement devenues un mode de vie pour beaucoup de personnes. Il va sans dire qu’il semble plus intelligent de garder la santé plutôt que de devoir lutter contre une maladie qui s’est installée au fil du temps. Aussi, pourquoi ne pas essayer d’adopter et de suivre ces 7 préceptes ?

Savoir manger

Celui qui ne sait pas manger ne sait pas vivre.

Sun Si Miao

Le premier critère, sur lequel notre santé repose, est sûrement le plus facile à deviner. La nourriture est l’une des deux sources extérieures d’énergie : l’énergie alimentaire ou GU QI.
Elle permet à notre corps de recevoir les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement.

Bien qu’il soit évident que ce que nous mangeons nous impacte grandement, la diététique n’est pas que le seul facteur qui nous impacte.

La sensation de faim et de satiété

Nous sommes tous pressés et au moindre signal qui nous dit que notre corps a faim, souvent nous nous jetons sur la nourriture ou ce qui y ressemble ;). Pourtant, ce sentiment de faim n’est qu’un signal d’information envoyé par notre corps, que nous considérons souvent à tort comme un message de détresse qu’il faut satisfaire de suite. Prenez tout de même le temps de préparer un bon repas et de le déguster.

D’ailleurs le second signal, celui qui nous dit que nous avons assez mangé, sera envoyé à notre centre cérébral de la satiété après environ une vingtaine de minutes du début du repas. Et comme nous mangeons souvent en moins de vingt minutes, nous sortons de table repus voire même ballonnés.

Un des grands principes du régime d’Okinawa est de ne jamais manger jusqu’à rassasiement total. Il est de coutume de sortir de table en s’étant alimenté à 80 % de satiété.

La mastication

L’estomac n’a pas de dent.

Proverbe

Les dents coupent et déchirent les aliments pour faciliter à l’estomac le travail de réduction en bouillie grâce aux sucs gastriques. Un aliment bien mâché est déjà à moitié digéré, ainsi l’estomac consommera moins d’énergie et mettra moins de temps à le décomposer.

Un adage chinois dit qu’il faut même mastiquer la soupe !

La régularité

Notre corps aime les habitudes alimentaires. Manger à heures fixes lui permet de s’adapter et de se préparer à travailler selon un cycle régulier. Pour cela, n’oublions pas de prendre l’homme dans son environnement, les heures de repas varient suivant plusieurs paramètres tels que le pays, le rythme de travail, le rythme du corps…

Écoutez votre corps pour connaître les heures qui vous conviennent le mieux. Faites des essais en notant les résultats obtenus.

Manger en conscience

Manger dans le calme et diriger notre conscience sur ce que nous mangeons nous aide à mieux comprendre notre corps, à définir quels aliments sont bons pour nous et la bonne quantité à avaler.

Au vue de la relation entre les émotions et les organes, toutes mauvaises nouvelles ou contrariétés bloqueront notre énergie et donc le cycle de digestion. Il n’est pas rare de voir une mauvaise nouvelle à la télévision qui nous coupe littéralement l’appétit, ou bien des soucis au travail qui perturbe notre repas. Être à table en conscience permet d’assimiler la nourriture plus facilement.

De plus, vous retrouverez le plaisir de manger par goût et non plus par ce qui est devenu une habitude.

Les 7 piliers fondamentaux - manger

La soif

En ce moment, la recommandation est de boire 2 L d’eau par personne et par jour.

Cependant, si un couvreur de 30 ans travaille en plein été dans le sud de la France sous une température de 35°, il ne serait pas surprenant de le voir boire 8 L d’eau. Par contre, une dame de 80 ans en maison de retraite dans le nord ne boira peut-être que 0,5 L dans sa journée d’hiver et 2 L en été. Notre corps est seul juge et sait ce qu’il doit boire, écoutons-le.

Savoir respirer

La deuxième source extérieure d’énergie provient de l’air : l’énergie de l’air ou KONG QI. Nous en avons tous besoin, il est sûrement le premier besoin de l’être humain. Sans l’air, pas de vie. En outre, il a aussi une dimension émotionnelle.

Selon la MTC, respirer calmement permet de :

Renforcer le Poumon

Le Poumon est le maître du Qi (énergie), il aide ainsi à la circulation du Qi dans tout le corps.

L’énergie est indispensable au bon fonctionnement de notre être physique, émotionnel et aussi spirituel. Une respiration fluide et régulière ne peut alors qu’être bénéfique !

Calmer le Coeur

Sachant que le Coeur gouverne les activités mentales, la maîtrise de nos émotions passe indubitablement par la respiration.

D’ailleurs la méditation n’est-elle pas reconnue comme une activité permettant une meilleure compréhension de ses émotions ? Les grands méditants ont bien assimilé ce fait et sont souvent des personnes sages ne se laissant pas dominer par leurs émotions négatives.

Détendre le Qi du Foie

Le blocage du Qi du Foie correspond au blocage d’émotions qui ont été mal acceptées ou refoulées.

En effet, nous connaissons tous cette méthode pour nous calmer dans un grand moment de stress : respirer lentement en amplifiant les mouvements pendant quelques cycles d’inspiration et d’expiration. L’effet est immédiat.

Une mauvaise respiration provoquera des blocages dans les méridiens, mais aussi sur les émotions correspondantes à l’organe/entraille. Réciproquement, des problèmes émotionnels se manifesteront au niveau de la respiration.

Savoir se reposer

Le tigre aussi a besoin de sommeil.

Proverbe chinois

D’après la théorie du Yin et du Yang, tout l’art du bonheur est de trouver l’équilibre dans les différents domaines de notre vie : professionnelle/personnelle, sport/détente, stress/relaxation…

Savoir se reposer est très important dans nos vies actuelles qui vont à mille à l’heure. Nous n’avons plus le temps de ne rien faire et avons cette impression de toujours courir. Le stress de cette situation engendre de la fatigue physique, mais aussi émotionnelle : burn-out, au bout du rouleau, à plat, crevé…

Mais combien de personnes savent vraiment se reposer ? Je ne parle pas de se mettre sur le canapé à regarder la télévision, qui n’est pas forcément le genre de repos réparateur attendu par le corps et l’esprit.

Se reposer peut aussi dire pratiquer son activité favorite. Vous savez celle avec laquelle vous ne pensez plus à vos petits soucis, au travail, aux contraintes familiales. Celle qui vous excite, vous amuse, vous passionne. Vous pouvez passer des heures sans vous en rendre compte, où plus rien d’autre n’existe. Celle qui vous ressource.

Passer du temps avec des amis peut être aussi une forme de repos. Rigolez, partagez, aidez nos amis nous sortent de notre quotidien et permet de relativiser nos problèmes.

Savoir bouger

Les 7 piliers fondamentaux - bouger

Bien sûr il est important de faire attention à nos mouvements pour éviter les blessures, par exemple plier les genoux pour soulever une charge lourde.

Cependant, il est aussi question d’éviter les problèmes liés à la sédentarité. Faites du sport, promenez-vous en forêt ou à la mer, marchez, courez, enfin bref, bougez pour faire circuler l’énergie.

Le second point, plus subtil, est de porter l’attention sur l’ensemble du corps pendant le mouvement.
Pour cela, une des cinq branches de soins de la médecine chinoise est le Qi Gong : le travail de l’énergie vitale. Cette gymnastique caractérise parfaitement ce que l’on attend par le fait de se mouvoir correctement. Les mouvements du corps sont lents et détendus, tout en souplesse afin de faciliter la circulation de l’énergie. Chaque geste est synchronisé sur des techniques de respiration. Une concentration totale inonde alors l’esprit pour accompagner notre corps dans un mouvement parfait.

Savoir maîtriser son esprit

Lorsque l’esprit est agité, les pensées surgissent à une vitesse vertigineuse. Selon une récente étude 1Sciences et Avenir, « Nous aurions plus de 6 000 pensées par jour », cliquez ici pour voir l’étude, nous aurions plus de 6 000 pensées par jour. Difficile dans cette situation de se concentrer et de se focaliser sur une activité.

En MTC, la Rate abrite la pensée (YI) et le Coeur gouverne les activités mentales et spirituelles. Plus l’esprit cogite, plus la Rate et le Coeur vont s’affaiblir.

La méditation peut clairement aider à éviter ce déferlement de pensées. Remonter toutes ces pensées dans l’ordre chronologique fait disparaître ce flux incessant.

Si l’origine de ces pensées est liée à une émotion, traiter l’organe/l’entraille correspondant peut aider à calmer l’esprit.

L’esprit est comme un outil qu’on se doit d’utiliser à bon escient. En aucun cas, nous devons être sous ses ordres.

Savoir se conformer aux cycles de la nature

Encore une fois, selon la MTC, pour vivre en bonne santé, l’Homme doit être en osmose dans son environnement. De là, découle naturellement le « vivre au rythme des saisons ».

Le printemps

Le printemps correspond au Foie, au bois, c’est le temps du renouveau et l’énergie du Foie doit être le moteur de cette nouvelle année, des défis, des challenges.

L'été

L’été est assimilé au Coeur, le feu. Cette chaleur doit nous nourrir, sans nous brûler. C’est de ce feu équilibré que provient la joie et le bonheur de la vie.

L'automne

L’automne est la saison du Poumon. Si l’énergie du Poumon est faible, on ressentira du chagrin, de la tristesse voire même de la dépression.

L'hiver

L’hiver correspond à l’organe du Rein qui stocke l’énergie du corps. Le froid fige. Période plus propice au cocooning, aux feux de cheminée, aux fêtes de fin d’année en famille, aux repas copieux.

Savoir faire l’amour

Avant tout, il faut comprendre ce qu’est le JING. Le JING est l’essence du Qi, l’énergie vitale de chaque être. Il nous est donné par notre ascendance à notre naissance et est combiné avec l’énergie alimentaire et l’énergie de l’air pour garder la flamme de la vie allumée.

Une relation sexuelle est une réunion du Yang et du Yin, l’union du Ciel et de la Terre. C’est un acte qui implique l’être sur le plan physique, mais aussi énergétique. Les excès sexuels pour l’homme et les grossesses multiples pour la femme vont épuiser le JING.

Dans la sexualité Taoïste, il est recommandé à l’homme de retenir son éjaculation pour garder son JING si précieux. À l’époque, certaines femmes chinoises utilisaient même de jeunes amants comme un élixir de jeunesse.

Les 7 piliers fondamentaux - love

La vieillesse est inévitable, la sénilité est inexcusable.

Proverbe chinois

Je vous recommande vivement de garder en mémoire ces 7 préceptes et de les appliquer dans votre vie. Peut-être l’un après l’autre pour faciliter le changement en douceur et pour les ancrer plus profondément.

Références

1 Sciences et Avenir, « Nous aurions plus de 6 000 pensées par jour », cliquez ici pour voir l’étude
Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)
error: Ce contenu est protégé !