Les 3 livres qui ont changé ma vie

Livre | 2 commentaires

J’aimerais vous parler de 3 livres qui ont changé ma vie.
Cet article participe à l’événement interblogueurs du blog Des livres pour changer de vie.

Au carrefour de la trentaine

Rdv

Le 10 octobre 2006, mon téléphone sonne.

« Bonjour, je suis l’assistante du Docteur Merveille 1Mon médecin traitant a été pendant de nombreuses années le Docteur Merveille, fait véridique : son collègue était le Docteur Joly :). Il vient de recevoir les résultats de vos analyses sanguines et il désirerait vous voir en consultation.
— Bonjour, oui c’est possible. Mais je m’inquiète, quelque chose de grave ?
— Non, non, mais il préférerait vous en parler directement. »

Voilà, bientôt la trentaine et les ennuis de santé commencent !

Aussi surprenant que cela puisse paraître, je ne me suis jamais posé de questions sur ma santé.
Je ne me suis jamais soucié de la nourriture que je mangeais ni de comment mon organisme l’assimilait, heureusement que je n’aime pas trop les fast-food ni les boissons gazeuses.
De même, je ne me suis jamais inquiété au sujet de mon hygiène de vie, que je pourrais qualifier de moyenne.
Je ne suis pas un grand sportif, cependant, je pratique régulièrement la natation et je fais aussi d’autres sports à l’occasion.

Je me rends donc à mon rendez-vous.

« Bonjour, j’ai reçu le bilan annuel de vos analyses sanguines et votre taux de cholestérol a augmenté.
— Tiens, je suis surpris. À quoi cela peut être dû ?
— Le cholestérol varie avec l’âge, avec ce que vous mangez, ce que vous buvez.
— Il est vrai que je ne fais pas attention à ce que je mange et que dernièrement j’ai fait la fête entre amis…
— Ne vous inquiétez pas, je vais vous prescrire un médicament pour réguler le cholestérol.
— Très bien et pendant combien de temps devrais-je le prendre ?
— Le médicament est à prendre à vie. On fera régulièrement des analyses de sang pour contrôler que tout va bien.
— Je vais faire attention à mon alimentation pour voir si le taux peut descendre, pouvons-nous refaire les analyses et en reparler plus tard ?
— Bien sûr, à dans un mois. »

La recherche

Je sors de consultation abasourdi.
Je n’ai jamais eu de prescriptions médicales pour une quelconque maladie et je ne suis pas un grand fan des médicaments, pour moi, c’est juste en cas de nécessité absolue !

Ayant réussi à gagner un mois de répit, je me renseigne sur le cholestérol et sur le médicament. Je cherche aussi la possibilité de trouver une autre alternative pour faire descendre le taux du cholestérol dans mon sang.

Outre les régimes qui mettent l’accent sur la suppression des aliments qui favorisent trop de cholestérol, certains aliments possèdent la qualité de le diminuer. Mais la méthode me semble un peu trop lente pour obtenir des résultats prévus dans un mois.

Je découvre les avantages du radis noir et de la levure de riz rouge. Je décide d’essayer ce dernier que je prends juste avant mes analyses.
Bingo, le taux est descendu, plus besoin de comprimé pour gérer mon cholestérol.
Mais la réalité me rattrape bien vite. Les résultats annuels suivants montrent que le taux est remonté…

C’est le début de ma quête.

« Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi ? » de Michel Odoul

Au grès de mes recherches, je découvre le blog Des Livres pour changer de vie d’Olivier Roland qui résume des livres de grandes qualités. Je lis la chronique du livre de Lise Bourbeau « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » qui explique que nous portons tous un masque dû à une blessure émotionnelle.

Cela me laisse perplexe. J’investigue un peu plus le sujet et ce sentiment est renforcé par le livre de Michel Odoul « Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi ».

Michel Odoul nous dit que les maux du corps sont les mots de l’âme, que la plupart du temps ce qui nous arrive dans notre corps n’est pas un hasard ni une fatalité, mais sans doute la conséquence d’un certain nombre de vécus. La maladie vient de l’intérieur suite à un déséquilibre que notre conscience, notre être intérieur essaie de nous faire entendre à travers différents signaux physiques.

En comprenant la racine du problème, il devient plus facile de la traiter en profondeur plutôt que de l’anesthésier, ce qui restera qu’une solution temporaire – là ça me parle, la levure de riz rouge a eu cet effet sur moi.

Il se base sur des concepts de la Médecine Chinoise et sur son expérience professionnelle de plus de 20 ans pour décoder les différents problèmes de santé auxquels nous sommes confrontés.

Grâce à la théorie du Yin et du Yang, la recherche de la cause de notre déséquilibre doit se diriger soit du côté Yin féminin (droite, mère, femme, fille, entreprise, …) ou du côté Yang masculin (gauche, père, fils, frère, autorité de hiérarchie, …).

Il symbolise notre vie telle une calèche (notre corps) tirée par 2 chevaux (nos émotions) dirigé par un cocher (notre mental) qui obéit au passager (notre non-conscient) afin de le diriger sur le chemin (notre vie) en évitant l’accident (la maladie).

Michel Odoul nous distribue un véritable dictionnaire des maux du corps. Ainsi, on apprend que les maladies du foie représentent la colère due aux difficultés d’adaptation aux changements. Les douleurs aux genoux sont liées à l’acceptation, à la difficulté de se soumettre. Les épaules représentent le fardeau de nos actions et tout ce que l’on voudrait faire, mais que l’on n’ose pas…

Michel Odoul - Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi

Ainsi, la plupart des maladies s’installerait à cause d’émotions mal gérées. Pour les éradiquer, la voie serait de se prendre en main, de se remettre en question, de parcourir le chemin de la compréhension de soi, d’accepter nos sentiments et qui nous sommes.

Vous allez me dire que la petite pilule du Docteur Merveille était en fait beaucoup plus simple 😉 . Mais, en agissant de cette façon, j’ai le sentiment de ne pas traiter le fond du problème et de juste cacher la poussière sous le tapis.

J’ai bien compris que mon foie est impliqué dans le cholestérol, qu’une injustice est là et que je dois l’accepter pour avancer. C’est très bien de traiter la maladie sur le niveau émotionnel.
Mais maintenant je me pose des questions sur mon régime alimentaire. Qu’est-ce que je peux manger pour être en bonne santé ?

« 4 groupes sanguins 4 régimes » de Peter J. D’Adamo

La lecture de la chronique du livre « L’alimentation ou la 3ème médecine » de Jean Seignalet détaille clairement le lien entre la santé et l’alimentation. Le second livre qui a changé ma vision au sujet de l’alimentation est celui de Peter J. D’Adamo « 4 groupes sanguins 4 régimes » qui va encore plus loin dans cette corrélation.

Peter J. D'Adamo - 4 groupes sanguins 4 régimes

Peter J. d’Adamo est naturopathe, comme l’était son père. Ce livre, qui représente le travail de ces deux générations, se base sur l’idée que les aliments sont plus ou moins bénéfiques en fonction du groupe sanguin.

Le sang est le seul agent qui distribue les nutriments, apportés par les aliments, aux muscles et aux organes. Comme quatre groupes sanguins existent, les aliments ne peuvent pas être transmis chimiquement de la même façon par les différents groupes.

Le régime du groupe sanguin n’a pas pour optique de faire perdre du poids, mais il se réfère plutôt à la notion de diététique définissant les règles de l’équilibre alimentaire, liée au bien-être.

Mais bien sûr, si vous ré-équilibrez votre alimentation, tout votre corps retrouvera naturellement son équilibre et son énergie, vos organes seront plus efficaces dans leurs rôles respectifs et vous garderez plus facilement la ligne !

Chaque groupe sanguin a évolué dans le temps en fonction du mode de vie de l’homme.

Groupe sanguin O

Le groupe O, comme Origine, le premier à être apparu sur terre, est un chasseur et un cueilleur. C’est un coureur de fond qui aime la viande.

 

Groupe sanguin A

Le groupe A, comme Agricole, apparaît avec l’agriculture et se dirige plus vers une alimentation végétarienne. Il préférera des activités sportives telles que le yoga, la natation…

Groupe sanguin B

Le groupe B, comme Barbare, naît lors des migrations vers le nord.

Groupe sanguin AB

Le dernier groupe AB est une mutation moderne résultant des mélanges des groupes sanguins et est assez équilibré. 

Sans en rester à la théorie, la deuxième partie nous livre les clés pour tester ce régime :

  • les aliments bénéfiques, neutres et non tolérés pour chaque groupe
  • des idées de menus
  • des recettes types
  • les sports adéquats

L’idée que tous les aliments ne sont ni bons ni mauvais par nature me plaît et rejoins l’adage que « tous les goûts sont dans la nature ». De voir que certains aliments que nous adorons se retrouvent du bon côté de la liste, et d’autres que nous avons toujours eu en horreur ne sont pas bénéfiques pour notre groupe est tout de même impressionnant.

En validant le concept que les mêmes aliments ne sont pas bénéfiques pour tous les groupes, pourquoi ne pas aller encore plus loin dans cette idée et se demander si le régime alimentaire ne devrait pas être encore plus spécifique et voire pourquoi pas individualisé…

« Précis de médecine chinoise » d’Éric Marié

Éric Marié est un éminent personnage dans le monde de la médecine chinoise en France, Docteur de Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC) formé en Chine, professeur et directeur de recherche à la faculté de médecine à Jiangxi, et enfin sinologue de formation lui permettant d’appréhender les textes de médecine chinoise anciens.

L’esprit général du livre est de montrer l’intérêt général des différentes théories fondatrices de la MTC, provenant du Taoïsme, sans rentrer dans une étude détaillée.
L’ouvrage est considéré comme une référence icontournable à toute personne désireuse d’entrer dans la médecine traditionnelle chinoise soit en tant que néophyte soit en tant que pratiquant.

La médecine chinoise est décrite à travers les années, sur plus de 2000 ans, dont les fondements n’ont pas changé.

C’est une médecine de prévention où le médecin garde la bonne santé de son patient pour lui éviter que la maladie s’installe. Tout est question d’harmonie. L’Homme est ainsi considéré comme un élément situé entre Ciel et Terre et ne peut se soustraire à son environnement. Il est unique dans sa globalité.

Éric Marié défini le diagnostic différentiel effectué par les médecins chinois, leurs méthodes de classification des symptômes qui leur permettent d’en déduire les syndromes du patient. Ce langage est propre à lui-même et n’a pas d’équivalent dans notre médecine.

Pour les soins, bien que l’acupuncture ait fait de grandes avancées en France, il ne représente que la partie visible de l’iceberg que propose la médecine chinoise. La pharmacopée, les massages traditionnels, le Qi Gong et la diététique participent aussi à rétablir l’harmonie dans le corps.

L’approche thérapeutique du patient est basé sur :

  • l’unicité : chaque personne est différente, deux personnes ayant la même maladie ne seront pas forcément soignées avec le même traitement.
  • la globalité : l’environnement de la personne est pris en compte, son lieu d’habitation, son état d’esprit, ses émotions.
Éric Marié - Précis de médecine chinoise

Ces théories tirées de l’observation de la nature sont une révélation personnelle, à tel point que je m’inscris pour un cursus de 4 ans dans une école de formation en médecine traditionnelle chinoise ! Maintenant, mon cholestérol peut commencer à trembler 🙂

Si vous avez aimé cet article, vous êtes libre de le partager :)

Références   [ + ]

1. Mon médecin traitant a été pendant de nombreuses années le Docteur Merveille, fait véridique : son collègue était le Docteur Joly :)
error: Ce contenu est protégé !